21 octobre 2007

Le 22 octobre, mobilisons nous !

Le lundi 22 octobre, "la" lettre de Guy Moquet sera lue aux lycéens dans le cadre des nouvelles mesures instaurées par le président pour relancer un élan de patriotisme chez les jeunes. Cette lettre instaure un réel paradoxe qui nous entraîne à s'opposer à sa lecture. Droite, gauche, centre rassemblons-nous !

Opposons-nous à cette lecture et ce pour différentes raisons :

[-] Aujourd'hui le gouvernement expulse , souvent inhumainement des gens, qui se sont battus pour
avoir un niveau de vie décent et que nos administrations refoulent, faute de n'être pas sois disant Français .

[-] Le gouvernement essaye encore de nier l'effet dévastateur de la colonisation aujourd'hui encore
essayant de nous faire avaler quelle n'a joué que des rôles positifs y comprit pour les pays colonisés…

[-] Ces expulsions de nature inhumaine reprennent directement les méthodes employées pendant le
gouvernement de Vichy pour interpeller des personnes résistantes au pouvoir en place ou dans le
cadre du génocide pur et simple de centaines de milliers d'individus. (rafles, décentes de
police, contrôle d'identité de masse...) et ce, dans des écoles, des gares, ou même dans les retos du coeur .

[-] Aujourd'hui, nous sommes hors la loi si nous aidons une personne sans papier à se loger ou
même à manger...

[-] L'ère de l'ADN arrive, l'Etat essaye aujourd'hui se s'imposer en contrôlant notre vie grâce à
l'ADN, vive la suspicion généralisée, vive l'anti-bio-éthique... Welcome to gattaca !

[-] Nous osons dire que Guy Moquet, n'aurai pas voulu que sa lettre écrite à ses parents et donc
nature personnelle, soit reprise 50 ans plus tard en vue d'être utilisée comme objet politique.
Cette lettre doit rester dans son contexte !

Organisation :

Pour faire opposition, vaut mieux s'organiser sur "qui fera quoi", si la lecture se fait, si elle ne se fait pas, si elle se fait devant tous les élèves ou non. De même cette opposition doit se faire dans un contexte de Non Violence, ne nous rendons pas plus stupides que ceux qui nous font lire cette lettre... Essayez de faire passer le message dans votre lycée, organisez-vous et opposez-vous !

Plusieurs formes d'oppositions peuvent être appliquées à la lecture de cette lettre :

1. Une opposition par le geste, partez silencieusement à la lecture de la lettre. Après,
expliquez-vous sur ce geste. (Partir ne veut pas dire partir de votre établissement...
vous pouvez aussi vous retourner de dos à la personne qui la lit.)

2. Une opposition par les mots, rédigez un discours à destination de tous les élèves leur
expliquant pourquoi un tel paradoxe est présent entre les agissements de notre gouvernement
aujourd'hui et le contexte historique de cette lettre, essayez de lire ce discours dans votre
établissement après la lecture de cette lettre, si vous ne pouvez pas, affichez le sur les
panneaux d'affichages prévus à "cet effet".

3. Une opposition des actions diverses. Création de banderoles, d'affiches à disposer dans votre
lycée contre les rafles qui sont perpétrées sous nos yeux, contre l'expulsion de personnes sans
papiers.

Nous allons rajouter une chose, à ceux qui pensent que ces personnes profitent de nos ressources, de notre système de santé ou autres, n'a-t-on jamais profité d'eux pendant toutes ces années de colonisation leur apportant notre éducation occidentale à grand coup de notre ethnocentrisme historique ?

"Celui qui contrôle le passé contrôle le futur, et celui qui contrôle le présent contrôle le passé."

"Avant, il fallait aimer la France ou la quitter , maintenant, qui faut résider en France pour ne plus l'aimer"

Liens sur le sujet :

http://www.educationsansfrontieres.org/

http://www.dailymotion.com/video/x1jdz7_la-police-de-sarkozy-rafle_politics

http://www.liberation.fr/rebonds/277501.FR.php

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-911007@51-843695,0.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Môquet

http://cvuh.free.fr/spip.php?article131

http://www.education.gouv.fr/bo/2007/30/MENE0701517N.htm

Posté par Marika Endvloor à 18:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Le 22 octobre, mobilisons nous !

    J'étais pas pour la lecture de cette lettre, ùmais j'suis vraiment pas du tout d'accord avec tes arguments. J'veux dire, s'il y a des personnes qui sont explusées de France c'est qu'il y a une raison, soit t'es en France, t'as la permission d'y etre, et t'es correct dans tes actes, soit t'y es pas, même si tu fais rien de mal, point barre. Il y a une loi, c'est pas pour les chiens. De plus les immigrés ont un pays eux aussi, qu'ils y restent, ou alors qu'il obtiennent les autorisations necessaires pour le quitter !
    Ensuite Guy Moquet qu'est ce que ça peut faire que sa lettre soit lue à d'autres fins que personnelles. Il est mort, mort pour la France, qu'on lise ou non sa lettre dans les écoles, il est ou le changement ?
    Ensuite dire que la France utilise les mêmes moyens que ceux de Vichy pour expluser les peronnes qui n'ont rien à faire dans ce pays, c'est un peu gros quand même. Les personnes qui se font arréter et prendre sans papiers, partent, sinon il y a des moyens mis en place. C'est pas toujours la faute de la loi non plus. Ceux qui sont explusés de force le sont parce qu'ils n'ont pas coopéré.
    Ensuite, oui, il y a des profiteurs dans les immigrés. Cetres il y en a qui ne le sont pas, et qui sont totalement inocents et agréables. Mais il en deumeure toujours certains qui emmerdent le peuple, certains qui profitent du système. Et si on les déculpabilises en disant que dans le passé nous avons aussi profité d'eux, je rétroque que le passé est passé, maintenant il reste des différents mais il y a une coopération entre ces pays/régions. Pourquoi toujours remmettre le passé sur le tapis. La loi, et le système ont une faille. Certaines personnes en profitent , grand bien leur fasse, ils ne seront pas punis, mais sachant d'eux même qu'ils en profitent pourquoi ne pas le dire clairement ? Question de "descence" ? Ceux qui le font, le savent parfaitement. Alors pourquoi les couvrir ?

    Posté par Marie (fenelon), 20 février 2008 à 14:37 | | Répondre
Nouveau commentaire