Mort à l'OMC car rien ne l'arrête, les vautours en col blanc s'approprient la planète...

02 novembre 2008

Lis ça, c'est Rockin'Squat, pas des conneries...

Trop de gens ne voient rien,
Trop de gens ne comprennent rien,
Aveuglés par la soumission...

Leur plan global, la conspiration mondiale,
Bienvenue là où l'info n'est pas donnée par le sheetan
C'est Squat ! Squat ! Nigga What ? Nigga What ?
Le cartel des banques ne contrôle pas mon rap,
Illuminazi 6.6.6. comme sur le billet d'un dollar, 1.7.7.6.
Leur technique, instaurer la confusion,
Centraliser le pouvoir, contrôler l'information,
FBI, CIA, MI5, MI6,
Britishs et Cainris se piquent avec le même fix,
Bon revoyons l'histoire et voyons vos cerveaux,
De Hitler à Ben Laden, de Skull & Bones à OTO ,
Toute les guerres sont voulues, toutes les guerres sont financées
Depuis Napoléon, les sociétés sont impliquées, hé !
Renseigne-toi sur le 33ème degré, hé !
Renseigne-toi sur Aleister Crowley,
Churchill, Roosevelt, le duc de Kent, Calvin du Rockefeller ou sur Gorbachev,
Ils sont tous impliqués dans ces sociétés secrètes,
John Kerry, George Bush, Tony Blair, Elysabeth
Grande Patronne du trafic d'opium,
Demande à William Huntington Russell si je déconne
Prescott Bush était le banquier d'Hitler,
Et la duchesse de Kent, un officier SS comme père,

Illuminazi 6.6.6., l'histoire revisité dans mon mix, mix, mix
Y a pas d'attentats que des bénéfices, l'aristocratie royale 6.6.6.
Illuminazi 6.6.6., le mensonge demasqué dans mon mix, mix ,mix
Y a pas de guerres que des bénéfices, les bankers, les cartels 6.6.6.

Skull & Bones pratique des rites sataniques,
Vénère Jabulon le nom de diable pour les juifs,
Mad Dog est le nom de George Bush dans leurs rites,
c'est le nom de l'armée de Satan, aïe aïe y a un hic !
La statue de George Washington a la même posture que le diable,
Bienvenue là où il faut lire le message subliminal,
Ils ont profané la tombe de Jeronimo, en ont pris ses os, et en ont fait une déco
Il n'y a pas d'U.S.A. sans Columbia, partout où tu vois ce logo, méfies-toi,
Comme tu devras te méfier quand on te parle de terroristes,
Néron parlait des chrétiens et Hitler des communistes,
Moi j'écoute Jordan Maxwell car il sait de quoi il parle!
Moi j'écoute Anthony Hilder car il sait de quoi il parle!
Si tu n'entends pas parler de ceux qu'ils savent de quoi ils parlent
Et ton disque de rap de merde ne sait pas de quoi il parle
Ils ont tué Kennedy, et l'ont retué Kennedy
Pourtant la famille Kennedy était illuminati
La Warren commission était formée de francs-maçons
Donc Lee Harvey Oswald était coupable de toute façon, hé !
Pose-toi la question pourquoi le Royaume-Uni
N'est pas passé à l'euro comme tout les autres pays,
Pour le pouvoir et la thune, ils sont prêts à tout un tas
Comme bombarder les Kurdes, c'est 40% du pétrole d'Irak

Illuminazi 6.6.6., l'histoire revisité dans mon mix, mix, mix
Y a pas d'attentats que des bénéfices, l'aristocratie royale 6.6.6.
Illuminazi 6.6.6., le mensonge demasqué dans mon mix, mix ,mix
Y a pas de guerres que des bénéfices, les bankers, les cartels 6.6.6.

L'occulte secret de l'oligarchie qui contrôle le monde
Est invisible à la masse, caché sous les décombres
De l'histoire écrite pour le contrôle,
La démocratie fasciste a souvent le premier rôle!
Moi j'accuse les McDonalds, les Duponts, les Rockefellers,
Les Ducks, les Astors, les Derens où bien les Beckers
Y a des familles qui contrôlent le New Order
Je vous mets au défi de prouver le contraire, Motherfuckers !
Perdre ton temps sur internet à dire que Squat est faux
Pendant que tu te branles sur internet, moi je ramène les vraies infos
Le groupe OTO où le concile des treize,
Le club de Rome voilà ce qu'ils pèsent
Si tu t'attaques à la bourgeoisie attaque-toi à ceux qui pèsent
Et arrête ton discour bidon : "Je suis la rue et je vous baise !"
Car tu baises personne dès lors que t'as un téléphone
Une numéro de sécurité social, un passeport pour Babylone
Une carte magnétique à puce numérique
A l'heure du digital tous captés par satellite
T'es gai là, comme ceux qui croient encore
Que le 11 Septembre c'est Ben Laden qui a fait péter le décor
C'est comme croire que les camps de concentrations nazis
N'avaient pas l'appui des alliés et des Etats-Unis
Tout n'est que gouille-ma, vérifie, tout est là,
De l'état d'Israël aux affaires France-Africa...

Illuminazi 6.6.6., l'histoire revisité dans mon mix, mix, mix
Y a pas d'attentats que des bénéfices, l'aristocratie royale 6.6.6.
Illuminazi 6.6.6., le mensonge demasqué dans mon mix, mix ,mix
Y a pas de guerres que des bénéfices, les bankers, les cartels 6.6.6

Posté par Marika Endvloor à 21:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


31 octobre 2008

Commentaires...

Avis à tous les visiteurs et visiteuses de ce blog :

Si vous avez vraiment du temps à perdre, il y a plein de forums à la con sur le web prêts à vous accueillir. Il n'est en aucun cas nécessaire que vous passiez quelques minutes de votre précieuse vie à venir déposer des insultes en guise de commentaires. J'ai reçu deux commentaires d'insultes, visiblement de la même personne. Si celle-ci a quelque chose de plus constructif et de plus construit sur des faits réels à me dire que de vagues noms d'oiseaux insinuant que je suis une pute stupide et égocentrique et je ne sais trop quoi d'autre encore, elle n'a qu'à me laisser un véritable nom et une véritable adresse email, je la recontacterais... histoire que l'on s'explique entre quatre yeux.

Posté par Marika Endvloor à 00:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 octobre 2008

Playlist !

Petite sélection de groupes à écouter ou réécouter !

Punk / Alternatif / Oï / Ska / Ska-Punk ...
Béruriers noirs
Ludwig Von 88
Camera Silens
Parabellum
Crass
Conflict
Dead Kennedys
The Stooges
The Clash
Oï Polloi
Metal Urbain
J'aurais voulu
The Casualties
La souris déglinguée
Black Flag
The exploited
The Ex
Ya basta
Mon Dragon
Guarapita
Banlieue Rouge
Rage against the machine
La veru berlue
Warum Joe
Les collabos
Les skalopes
Union Jack
Les sales majestées
Les vieilles salopes
Brigitte Bop
Los Fastidios
Brigada Flores Magon
Miss Hélium
Les ramoneurs des menhirs
La Phaze
Dirty Fonzy
Korttex
Punish Yourself
Tagada Jones
Opium du peuple
Troïdes
...

Rap
Keny Arkana
Calavera
Cellule X
NTM
Assassins
Svinkels


Chanson française / Rock festif ...
Babylon Circus
La ruda salska
Matmatah
Big Mama
Les ogres de Barback
Les fils de Teuhpu
La rue kétanou
Thiéphaine
Dub Inc
Shantel et le Bucovina Orchestar
La chanson du dimanche
Alister
Les touffes krétiennes
...

Reggae
Laurel Aitken
Bob Marley
Groundation
The Congos

Dub / Hardtek etc...
Asian Dub Foundation
DJ Radium
Natty Bass
Le peuple de l'herbe
High Tone
Squarepusher
L'oeuf raide
Les GPT
Les alcoteks
La Brankitek
Domb
Hilight Tribe
Kaly Live Dub
Dj Krush
Hadra
Pendulum
Weasle Busters
David Green
Crystal Distorsion
Ez3kiel
Improvisators Dub
Fumuj
Dub Trio
Djemdi
...

Posté par Marika Endvloor à 22:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 octobre 2008

Soirée D'n'B à l'ADAEP et merveilleuse nuit...

http://adaep.apinc.org/new_site/index2.php 

Allez faire un tour sur le site ci-dessus si vous habitez dans l'Isère ou en Rhône-Alpes (ou même ailleurs si vous avez la motiv' de vous taper le trajet), cette salle est l'idéal de la bonne soirée.
Hier, soirée breakbeat/ drum'n'bass, bon son, ambiance sympa, public mélangé (ça fait plaisir :) )
A refaire

Tout comme le reste de la nuit... Magnifiquement sentimentale... Que du bonheur

logostudHD

Posté par Marika Endvloor à 23:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2008

Eté indien

Mais qu’est ce que je fais là, assise nue sur mon lit à 8h et demi du matin, à avaler cette chair de banane qui me dégoûte ? J’imagine la scène, dans un film de taré du style Trainspotting ou Las Vegas Parano. J’ai l’air d’une droguée, d’une chepère, d’une nan qu’a trop pris, comme vous voulez. La chaleur du soleil me caresse. J’ai légèrement la nausée. Le mal de l’air. Je me suis envolée trop haut. Il faut que je me dépêche, j’ai un train à prendre. J’ai pas envie. Juste envie de me coucher, de fumer une clope et de m’endormir en souriant. Plonger dans des rêves psychédéliques. Cette nuit j’ai compris le sourire des hippies, les trances indiennes, les mandalas, les spirales et les teintures népalaises. Je me suis sentie comme une petite bête sur un ballon d’hélium attaché au sol.

Il est minuit, minuit et demi, qu’importe. J’ai déjà trop bu. On m’offre un joint, deux joints, trois, quatre j’en sais rien. Je me sens bien. A 2h30, on m’annonce que l’infusion est prête. J’en prend un verre. Horrible odeur de champignons. J’aime pas les champignons. Pas grave. Je porte à mes lèvres l’élixir du voyage. Ca n’a pas un si mauvais goût. A vrai dire, le sucre ajouté masque le mauvais goût. C’est chaud, c’est doux. Je vais décoller.

Comme un avion prêt à partir, je m’ébranle. Les tremblements me parcourent le corps. Le froid, le poison qui s’infiltre dans mes veines, l’appréhension ? Un peu des trois probablement.

Ca y est je bascule dans un autre monde. Je m’envole loin au dessus de la réalité. C’est agréable, je ris. Mes compagnons de voyage me rejoignent. On laisse le produit accomplir son mal si paisible. On s’accroche fermement au ballon qui monte, qui monte toujours plus haut, tout en gardant un point d’accroche au monde réel. Je suis sortie de la réalité habituelle, la vue se déforme, la lumière se décompose en pixel, le plafond blanc devient un tapis mouvant de micro-mandalas surcolorés. C’est beau. Je tripe. On tripe. Ceux qu’on a laissé sur la terre ferme veulent dormir. Nous, on veut découvrir le monde extérieur. Une bouteille de Coca, un paquet de tabac, on part explorer les rues de Grenoble. Il est 4h et demi du matin. Ou peut-être 6h. Aucune idée. Tout nous parait extraordinaire. On philosophe, on rigole, on tape des délires de fou. Sans jamais s’éloigner à plus de 500 mètres de la maison ! Il y a trop à voir à proximité.

Grenoble s’éveille. Les premières voitures passent, puis le premier tram, les premiers piétons. Il y a la France qui se lève tôt, nous, on représente la France qui se couche très très tard. On commence à fatiguer. On rentre discrètement. Alors qu’on se glisse à trois dans un lit, un instant de lucidité me fait penser au réveil. Je dois être à Lyon cinq heures plus tard. C’est particulier ces petits mush’ : on a beau être complètement ailleurs, si on veut dire ou faire quelque chose de sérieux, on peut, de surcroît en ayant l’air net ! Même si trois secondes plus tard on est de nouveau dans notre monde. C’est ce que j’appelle le fil de la réalité. Moi, petite bête sur le ballon perché, je peux redescendre quelques instant sur la terre ferme. Pour mieux remonter.

J’ai du mal à dormir. Mon cerveau s’active trop. Je comate une petite heure et le éveil sonne. Je saute du lit, prend mon sac et descend au tramway. J’ai les pupilles encore dilatées, les yeux cernés. A l’arrêt, je tremblote de froid, j’ai des absences, je met presque une minute à entendre la sonnerie du portable qui hurle dans ma poche. De quoi ai-je l’air ? Je m’en fous, je snobe le monde réel. Il fait grand beau, le soleil éclaire les montagnes et fait briller la rosée sur les feuilles jaunies des arbres.

En tailleur dans le plus simple appareil, me nourrissant de fruits assise sur mon lit, un beau matin d’automne, en lendemain d’un trip naturel aux produits chamaniques, je suis ni une junkie, ni un dieu, ni une loque. Juste une nénette ayant célébrer l’été indien.

Posté par Marika Endvloor à 23:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 septembre 2008

Concerts de l'été

Cap Festival (Aveyron) :
         site super sympa, pas trop cher (18€ la soirée en prévente, 23€ les 2 soirs et environ 30€ le pass)

La chanson du dimanche > ambiance de fou en tout début de soirée ça fait plaisir, ils assurent sur scène !
Hocus Pocus > j'aime pas trop trop, mais en concert ça passe bien
Dub Inc. > bah... c'est Dub Inc. quoi ! :-D
Cellule X > rap alternatif du label FZM, énormissime
Thomas Dutronc > chiant à mourir
Shantel et le Bucovina Orchestar > super péchu, complétement délirant, une belle découverte
DomB > je suis tombée raide fan, dombomane, ils emportent le public dans une autre dimension, carrément sur la planète Domba Dombaaa !!!

Rock en Seine (Paris) :
        vraiment le gros truc, bien (trop) commercial, bière beaucoup trop cher, monde de fou dingue, mais bon c'est Rage Against The Machine quoi...

Rage Against The Machine > ils déchirent tout sur scène, dommage qu'ils n'aient fait que 1h30 chrono de concert, et que leurs trois premières parties n'étaient pas terribles, si ce n'est le DJ des Beasties Boys qu'a bien géré.

Strange Festival (Loiret) :
       festival de punk pas bien cher, dans un site pluvieux et glacial, mais pure ambiance :-D

Kortex
Dirty Fonzy
Tagada Jones
VodooGlowSkulls
Punish Yourself
Opium du Peuple
Les touffes krétiennes
Svinkels
Hilight Tribe
(N&SK a annulé au dernier moment)
Tous les concerts étaient bien bons, avec des gros plus à Punish Yourself, qui scotchent tout le public à l fois par leur son et par leur jeu de scène, à Opium du Peuple (ces gars là sont fous !), et à Hilight Tribe, très très bon son tribal qui pershe un max.
Je recommande le festival, mais venez bien bien couvert (ou plein de d'alcool ^^)

Foreztival (Loire) :
Troïdes > groupe local bien sympa
Tagada Jones > encore une fois de plus et je craque... j'aimais déjà pas trop trop, les voir deux fois de suite, c'est chiant, ça va un quart d'heure bien pété ^^
Narayana > ils sont chelou eux
Wax Tailor > ça c'est bon ça, ça s'écoute sans soif
Ez3kiel > bah... c'est Ez3kiel quoi, si on aime le style, on décroche pas du concert, perso j'ai adoré, et j'aurais encore plus profité si il faisait pas un froid de canard dans la campagne profonde là bas, la nuit, fin aout.
Mais encore... pendant la nuit, en festival Off > mini-tekos avec 5-6 tribes de la région. J'ai passé la moitié de la nuit devant le son des Brankitek, ils envoient du pâté !!! Bougez à leurs teufs ça vaut le coup !


Posté par Marika Endvloor à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Coupable !

Extrait de Exercice de simple provocation, de Thiéfaine :

J'me sens coupable d'être né français, de parents français,
d'arrière-arrière... etc. grands-parents français, dans un pays où les indigènes
pendant l'occupation allemande écrivirent un si grand nombre de lettres
de dénonciation que les nazis les plus compétents et les mieux
expérimentés en matière de cruauté et de crimes contre l'humanité en furent
stupéfaits et même un peu jaloux
J'me sens coupable de pouvoir affirmer qu'aujourd'hui ce genre de
pratique de délation typiquement française est toujours en usage et je
prends à témoin certains policiers compatissants, certains douaniers
écœurés, certains fonctionnaires de certaines administrations particulièrement
troublés et choqués par ce genre de pratique
J'me sens coupable d'imaginer la tête laborieuse de certains de mes
voisins, de certains de mes proches, de certaines de mes connaissances, de
certains petits vieillards crapuleux, baveux, bavards, envieux et
dérisoires, appliqués à écrire consciencieusement ce genre de chef-d'œuvre
de l'anonymat
J'me sens coupable d'avoir une gueule à être dénoncé
Je me sens coupable, coupable !

ça envoie ...
pan dans ta gueule ces paroles, et pan dans ma gueule aussi, pan dans notre gueule à tous...

merci Alex de m'avoir fait connaître l'artiste et sa musique !

Posté par Marika Endvloor à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]